piu piu documentary

Conférence Piu Piu à l’Université de Montréal [20 février – 19h]

Depuis environ 2 ans, il y a quelque chose qui mijote dans la scène musicale montréalaise. Et ce n’est pas nécessairement les rappeurs qui portent le flambeau. Aujourd’hui, ce sont en grande partie les beatmakers, producteurs et pitonneurs professionnels sortant des sentiers battus qui font parler de la scène montréalaise à l’international.

C’est un réseau large de jeunes artistes talentueux peu soucieux de la norme qui forme cette communauté baptisée “piu piu”, une onomatopée pour les sons de lasers dans les beats. Ça donne lieu à d’intéressants jeux de mots. Un beatmaker peu expérimenté est toujorus dans sa piupiuberté; l’ordi où t’as installé Fruity Loops c’est un compiupiuter, et Esteban Harpón est un fils de….laisse faire!

Bref, ce soir à 19h, le public est invité à une conférence sur la scène piu piu à l’Université de Montréal (local B-0305) organisée par CISM et Piu Piu, a film about the Montréal Beat Scene. Laurent K. Blais, fondateur de 10kilos.us et le premier à avoir eu la brillante idée de faire sa maîtrise sur le rap queb, Sev Dee (K6A), DJ, producteur et co-fondateur des soirées Artbeat et Aisha C. Vertus, réalisatrice du piupiumentary, feront le point sur ce mouvement montréalais. L’on présentera également un extrait du Piupiumentary, toujours en phase de post-production. Tout les fonds collectés iront à compléter le documentaire.

La conférence est organisée conjointement par la radio CISM et Piu Piu, a Film About The Montreal Beat Scene.

sev dee fondateur artbeat montreal

Sev Dee, fondateur des soirées Artbeat Montréal

Difficile de placer les beatbuilders dans une catégorie spécifique, leurs beats respirent des influences de jazz, funky, spacey, trap, entre autres. Kenlo, Sev Dee, Dr. Mad (Alaiz Crew), Phil Sparkz (Booty Bakery), Vincent Pryce (aka Teknition de Murderface), Kaytranada, High Klassified, Lunice, Tommy Kruise et Da-P sont quelques noms qui me sautent à la tête quand je pense aux créateurs. Il y en a plein d’autres beat junkies qui collaborent d’autres façons, et des beatmakers internationaux comme Flying Lotus, Ta-Ku ou Sango qui partagent des esthétiques et des philosophies semblables.

Les acteurs de cette scène  avec une passion pour le beatmaking expérimental se sont réunis autour de soirées comme Artbeat Montréal et les Battle of The Nerds, une compétition inter-beatmaker. Les blogues de Artbeat Montreal, 10kilos.us et Music Is My Sanctuary documentent la scène très bien.

Aïcha C. Vertus, qui co-réalise le Piu Piu Documentary avec Philippe Sawicki, était la seule femme au panel au dernier Slang Rap Democracy, animé par Markings (Mario Reyes Fuentes) dans le cadre du cours de Marc Peters à Concordia sur le Hip-Hop.

Click sur l’image pour voir la page de l’événement sur Facebook:

 

 

Université de Montréal | Local: B-0305 | Pavillon 3200 Jean-Brillant | Contribution Volontaire | Tout les fonds iront à compléter le documentaire |

 

 

 

Comments
One Response to “Conférence Piu Piu à l’Université de Montréal [20 février – 19h]”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] most prolific beatmakers in the futuristic experimental trap style now predominant within the piu piu community. He is known for blending disco, funk, hip hop and house influences textured within his spacey […]



Leave A Comment